TRANSITOIRE OBSERVABLE

Michel Bret
samedi 1er mars 2003.
 


TRANSITOIRE OBSERVABLE

Seuil de Recherches et de Création sur les Formes Procédurales Transitoires Observables

Le projet proposé me semble très intéressant. Cependant le terme " procédural ", qui revient souvent, me paraît un peu restrictif. En effet l’Intelligence Artificielle traditionnelle a fait de la pensée comme calcul un fondement aujourd’hui remis en cause par le connexionnisme et les neurosciences : A la logique, au langage et au symbolique comme origines et explications des processus mentaux, il convient de substituer un principe d’ "action-perception " que l’on voit à l’œuvre dans la Vie Artificielle, la robotique évolutionniste et différentes expérimentations artistiques privilégiant l’interactivité sur la programmabilité. Bien entendu l’interactivité est elle-même programmée, pas au sens traditionnel de l’écriture d’un algorithme sous une forme compréhensible par la machine, mais en s’inspirant des méthodes employées par la nature pour résoudre ses problèmes (comme la survie). Les algorithmes génétiques et les réseaux neuronaux sont des simulations de ces méthodes qui permettent de s’affranchir de la pensée procédurale et de retrouver une certaine " intuition " que l’informatique avait oubliée (ce qui est particulièrement bien venu dans le domaine de la création artistique).

Je propose donc une voie de réflexion qui prendrait ses modèles dans la nature (croissance, génétique, systèmes nerveux, ...) et qui redéfinirait, non seulement les méthodes de création artistique, mais la notion d’œuvre et la position même du créateur : Il ne s’agirait plus de proposer un objet à un public, mais de créer une " forme artificielle " autonome et vivante ne se réduisant pas à un " auteur ", une " œuvre ", un " programme ", une " machine " et à des " spectateurs ", mais qui serait tout cela en même temps .

Michel Bret (mars 2003)



Forum